Application événementielle

Plus que jamais une foule d’organisations ont le projet de se doter d’applications mobiles pour leurs événements, en espérant qu’elles leur permettront d’aller chercher plus de revenus. Le milieu touristique embarque aussi dans la vague. Quand un phénomène est à la mode, ça peut rapidement devenir un faux besoin.

En travaillant avec plusieurs promoteurs événementiels, nous sommes à même de constater que les sommes investies sont rarement rentabilisées.   Sans être une tendance lourde, on constate que plusieurs se questionnent sur les résultats d’un investissement du genre.

Ce texte a été rédigé avec un objectif simple : vous éviter de sauter tête première dans un univers qui peut rapidement devenir un gouffre financier.

Voici quelques questions et observations pour vous orienter dans cette démarche et vous permettre de faire un choix éclairé :

Quelle sera la valeur ajoutée de votre application ?

Pour qu’une application fasse bien son travail et soit utilisée par un grand nombre de participants, elle doit offrir beaucoup plus que votre site internet. Vous devez garder en tête qu’avec la démocratisation des forfaits de données et une plus grande quantité de sites adaptés pour la mobilité, il devient plus facile que jamais de consulter et d’utiliser les sites internet de manière mobile, le tout sans le biais d’une application.

Les fonctionnalités doivent avoir certaines caractéristiques pour être efficaces :

  • Être utilisées lors de l’activité ou lors de la présence sur le site
  • Offrir plusieurs principes de ludification « Gamification » (si ces termes vous sont inconnus, je vous invite à faire quelques recherches sur le web pour approfondir vos connaissances sur le sujet)
  • Avoir un grand pourcentage de fonctionnalités qui ne sont pas déjà offertes sur votre site internet

Faites attention ! Trop souvent les applications demeurent juste une autre façon de relayer l’information déjà disponible sur le site internet. Il sera difficile d’amener les participants à utiliser une application qui n’a pas au moins 30 à 40% de contenu différent du site et représentera trop peu de valeur ajoutée pour être un outil viable dans le temps.

Éviter le piège de penser que vous pourrez engranger des profits supplémentaires en offrant de la visibilité traditionnelle sur votre application. Vous aurez possiblement quelques commanditaires qui vont embarquer, mais leur retour sur investissement étant sujet à beaucoup de questionnements, vous aurez à faire une démonstration supplémentaire (voir le texte: Visibilité et commandite – voici une combinaison de termes qui me donne de l’urticaire). Il est d’autant plus vrai si vous offrez les logos de plusieurs organisations sur la même application. Nous vous conseillons un seul partenaire et que l’application soit son activation propre du début à la fin. Ce sera ainsi plus facile de créer de la valeur et de satisfaire le partenaire en lui permettant de se démarquer des autres commanditaires présents à votre événement.

Quelle somme de travail et d’efforts êtes-vous prêt à investir pour que l’application soit téléchargée ?

Il faut un travail colossal pour que les participants téléchargent une application. On doit bien souvent investir en publicité en aval de leur visite pour que ça se fasse. Notre site d’événement devra être placardé et nos équipes devront répéter le message sans cesse. Un événement qui réussit un téléchargement de 20 à 40% de ses participants a fait un excellent travail. Imaginez que vous avez un congrès de 800 personnes, et que 40% télécharge votre application, ça fait quand même juste 320 téléchargements… le jeu en vaut-il la chandelle ?

Êtes-vous conscient du travail et des sommes nécessaires à l’entretien et aux mises à jour ?

Comme beaucoup de plateformes électroniques, il faut nourrir cette bête en contenu. Ce qui peut être un grand chantier en soi. Considérez aussi que les applicationsApplication événement sont rapidement incompatibles avec les mises à jour des systèmes d’exploitation.   Il faut donc investir dans les mises à jour et dans la création de contenu exclusif. Informez-vous sur l’ampleur du budget à prévoir pour les mises à jour dans 6 mois, 1 an, 2 ans … Combinez à cela qu’une grande quantité de compagnies ouvrent et ferment leurs portes dans ce domaine. Bien peu existent depuis longtemps et ont fait leurs preuves. Il y a de fortes chances que votre fournisseur ne soit plus en affaires dans 3-4 ans.

Il y a des occasions où il faut prendre son temps avant de se lancer dans une mode. Le déploiement d’une application mobile événementielle en fait partie. Même si c’est tentant d’être à la page et qu’on est toujours à la recherche de nouvelles façons de créer de la valeur pour nos commanditaires, il faut être réaliste sur ce qu’une application peut nous apporter. Quand c’est bien fait, ça représente une véritable plus value pour le participant.   Prenez le temps de bien y réfléchir et de prévoir un budget substantiel pour la mise en place et les mises à jour.

Avez-vous besoin d’aide pour augmenter vos revenus pour votre projet ou votre organisation ?

Nous vous invitons à suivre une de nos formations/conférences : -Page de nos formations

Conférence vidéo : Avez-vous ce qu’il faut pour obtenir des commandites ?

Nous vous invitons à télécharger un de nos livres électroniques :

 

Voyage vers une activation de commandite parfaite

– La commandite à l’ère du web – La commandite dans un contexte de B2B

Nous sommes aussi en mesure de vous supporter avec une série de services adaptés à vos réalités :

 

Support dans la démarche de recherche de commandites

Session de coaching

Formation sur mesure

Nous vous offrons gratuitement une série d’outils utiles à la recherche de commandite et l’obtention de revenus : -Matrice de développement d’activations de commandite

-5 étapes pour une OBNL propère

Outil de diagnostic de revenus pour les OBNL

Liste de l’inventaire de l’offre

L’index du plan de commandite efficace

Liste de 140 catégories de commanditaires potentiels

Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions sur nos solutions : Liste de services

info@leconciergemarketing.com

514.887.4506

 

 

 

Le sujet des médias sociaux et de leur utilisation revient régulièrement sur la sellette en événementiel et en recherche de commandite, même si ça fait quelques années que Facebook est utilisé. Ça reste un outil souvent mal connu qu’il faut apprivoiser. Au-delà des vidéos de chat et des photos de repas au restaurant, il est possible de bonifier son offre et d’aller chercher plus de valeur pour nos partenaires avec Facebook. C’est un merveilleux outil de commercialisation pour vos projets et de diffusion pour vos partenaires.

Par contre il ne faut pas y faire n’importe quoi.

Il est important de démolir ces 3 mythes :

  • Ce n’est pas gratuit
  • Ce n’est pas n’importe qui, qui peut avoir de bons résultats
  • Ce n’est pas un phénomène temporaire ou une mode passagère

Voici donc 5 éléments que nous trouvons importants. Nous les contextualisons pour une utilisation adéquate et une offre de produits Facebook qui saura plaire à vos partenaires potentiels.

1.Privilégier une stratégie de contenu

Imaginez un gros système de son qui diffuse de la musique. Les médias sociaux peuvent être vus de la même manière. Une page Facebook c’est juste un moyen de diffusion et de partage de contenu. Sans contenu ça ne fonctionne pas. Et sans contenu pertinent, les résultats peuvent être décevants. Comme pour un système de son, les gens vont se désabonner si votre « musique » ne leur plaît pas. Il est donc important de publier autre chose que des éléments promotionnels ou des publications à vocation de vente.

Gardez en tête les 3 caractéristiques de contenus à succès :

  • Divertissant
  • Éducatif
  • Pertinent

2.Vidéo/photo/Facebook live

Plus que jamais le contenu de type visuel est important. On doit penser à ajouter des images à nos textes. On peut créer et diffuser des vidéos. On constate aussi que les albums de photos restent un item qui est grandement partagé. Les contenus de type visuels sont ceux qui engendrent le plus d’interaction. Depuis l’apparition de la fonction de vidéo en direct « Facebook Live » il y a une tonne de possibilités de contenu vidéo à peu de frais qui viennent d’émerger. Ces produits peuvent être offerts à vos partenaires pour véhiculer leurs marques et leurs valeurs d’organisation.

Apprenez à vous en servir et soyez créatif ! 

3.« Takes 2 to tango »… Pour danser, il faut être deux

Dans un partenariat, il y a toujours deux facettes. Il y a le côté du promoteur (commandité) et celui de l’annonceur (commanditaire). Il est important que la stratégie qui sera développée dans un partenariat se fasse dans les deux communautés Facebook. N’oubliez pas que les annonceurs ont très souvent une page Facebook qui peut être utilisée pour faire la promotion de votre cause ou de votre événement. Actuellement, dans l’industrie du marketing, un des casse-têtes des directeurs marketing en entreprise, c’est la création de contenu pour animer leur communauté web. Profitez de cette occasion et proposez-leur des éléments qui seront créés par votre organisation et qu’ils pourront diffuser sur leurs médias sociaux. C’est une nouvelle occasion pour aller chercher des dollars supplémentaires…

4.Favoriser l’engagement 

C’est fou de voir comment la chose importante pour les promoteurs, est le nombre de « fans » sur leur page. Pourtant plus que jamais il est clair, que le nombre importe peu s’il ne s’y passe rien. Vous avez beau avoir 10 000 personnes qui vous suivent, si personne n’aime, commente ou partage, aussi bien en avoir 100.  Comme vous devez déjà le savoir, l’algorithme de base de Facebook sélectionne une très petite quantité de gens pour qu’ils puissent être exposés à vos publications. C’est donc la force et la portée de vos « post » qui permettront l’augmentation de l’interaction.

Gardez ces quelques conseils en tête lorsque vous rédigerez des propositions pour vos partenaires :

  • Les textes sans image sont de moins en moins commentés
  • Les publications de type promotionnel sont celles qui causent le plus grand taux de désabonnement à une page
  • Les photos et les vidéos sont les pièces qui donnent le meilleur engagement 

5.Ne vendez pas à la pièce

Une des questions que j’ai souvent lors des formations c’est : une publication sur Facebook ça vaut combien ?

Premièrement, calculer la valeur des solutions que Facebook permet de cette manière c’est oublier complètement le principe de l’engagement en médias sociaux.

  • Vos « fans » partagent-ils ?
  • Commentent-ils ?
  • Sont-ils actifs ?

Plus l’engagement est fort plus de valeur on peut créer pour nos partenaires.

Deuxièmement, à la pièce, c’est tomber dans le piège de la comparaison médiatique. Certaines personnes veulent faire des comparatifs avec les CPM (coût par mile expositions) médiatiques. Cette base de comparaison est boiteuse, car les gens qui vous suivent ont plus de valeur et s’engage plus que ceux qui croiseront une bannière ou une publicité web.

Même s’il y a quelques années, il y avait des gens pour dire que Facebook allait mourir, il devient vital de l’intégrer dans la dynamique de commandite. Dans ce texte, il y a plusieurs aspects de la commandite et des médias sociaux que nous n’avons pas couverts. Nous espérerons que vous participerez en grand nombre à notre prochaine formation sur la recherche de commandite ou sur la commandite et les médias sociaux.

Page de formation

Avez-vous besoin d’aide pour augmenter vos revenus pour votre projet ou votre organisation ?

Nous vous invitons à suivre une de nos formations/conférences : -Page de nos formations

Conférence vidéo : Avez-vous ce qu’il faut pour obtenir des commandites ?

Nous vous invitons à télécharger un de nos livres électroniques :

 

Voyage vers une activation de commandite parfaite

– La commandite à l’ère du web – La commandite dans un contexte de B2B

Nous sommes aussi en mesure de vous supporter avec une série de services adaptés à vos réalités :

 

Support dans la démarche de recherche de commandites

Session de coaching

Formation sur mesure

Nous vous offrons gratuitement une série d’outils utiles à la recherche de commandite et l’obtention de revenus : -Matrice de développement d’activations de commandite

Outil de diagnostic de revenus pour les OBNL

Liste de l’inventaire de l’offre

L’index du plan de commandite efficace

Liste de 140 catégories de commanditaires potentiels

Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions sur nos solutions : -Liste de services

info@leconciergemarketing.com

514.887.4506

 

 

 

Le phénomène du contenu électronique est incontournable depuis quelques années. Pourtant une grande marketing-de-contenumajorité des organisations ne sont pas arrivées à bien comprendre la stratégie et à l’utiliser comme source de revenus.

Premièrement, un petit résumé du phénomène :

C’est quoi une stratégie de contenu ?

On parle ici de la création d’éléments de contenu électronique pour atteindre des objectifs déterminés et véhiculer des messages précis.

Cette méthodologie de marketing et de communication n’est pas récente, mais elle est amplifiée depuis quelques années par l’augmentation du nombre de plateformes de médias électroniques. Par le fait même, l’accroissement de l’accessibilité et de la mobilité devient aussi un facteur déterminant. Finalement, la consommation de contenu de plus en plus grande dans certains segments de clientèle vient aussi s’ajouter comme facteur de croissance. Le phénomène accompagne aussi un changement global dans la façon d’acheter chez plusieurs consommateurs.

Je m’explique : avant de faire un achat le moindrement important, les consommateurs consultent, posent des questions, cherchent de l’information sur les produits. Ils veulent les voir en action sur leur écran avant de se déplacer chez un marchand. Sans compter que dans bien des cas, ils ne se déplacent même plus et font leurs achats en ligne directement.

Ce changement de comportement du consommateur est aussi présent dans la vente et l’achat de services. Les consommateurs aiment lire et suivre les experts. Ils essaient de se faire une opinion avant même d’avoir parlé à qui que ce soit.

Il n’est plus rare de voir un client entrer dans un point de vente ou loger un appel à une compagnie et demander un prix sans même poser de questions sur le produit ou le service. Dans plusieurs cas, les clients sont mieux informés que les vendeurs.

La démarche de contenu vient donc aider les organisations à accompagner les clients dans leur voyage vers leurs futurs achats.

Voici quelques exemples d’éléments de contenu électronique :

Capsule vidéo Études et tendances
Votre projet en 20 statistiques Un « making of »
Feuillet rédactionnel « white paper » Livre électronique
Article Performance vidéo
Communiqué de presse Capsule vidéo de l’arrière-scène
Webinaire Entrevue exclusive
Études de cas Revue commentée

Strategie de contenuLes éléments de contenu prennent en charge principalement deux objectifs primordiaux :

  1. Vous aider dans la promotion de votre organisation.
  2. Créer un effet de levier pour vos partenaires en améliorant leur crédibilité ou en aidant à communiquer un message spécifique vers leur clientèle cible.

Donc, comment profiter de ce phénomène pour augmenter vos revenus ?

Voici nos 5 conseils pour vous :

1. Votre organisation doit devenir une machine à créer du contenu.

Faites un inventaire des ressources et outils disponibles.   Assurez-vous que chacun des employés dans l’organisation puisse s’en servir pour créer du contenu.

La création efficace nécessite des éléments de bases :

  • Une ligne éditoriale qui dicte les thèmes à traiter et à ne pas traiter. Le tout endossé par la direction et le conseil d’administration.
  • Un inventaire des moyens de diffusion pour déterminer les formats qui seront utilisés.
  • Un endossement de la direction pour libérer du temps et des ressources à cette création.
  • Finalement, une compréhension des enjeux de la part des employés pour qu’ils soient enthousiasmes et motivés à participer.

Au-delà des employés, le contenu généré par les participants à vos activités est aussi une source précieuse de renseignements, qui peut faire partie d’une stratégie de nouveaux revenus et une aide promotionnelle.

2. Faites passer le test des 4 qualités à votre contenu

Un bon élément de contenu doit être fort dans une des 4 sphères suivantes :

  • Éducatif
  • Amusant
  • Inspirant
  • Convainquant

En notant la performance et en la positionnant, vous serez en mesure de bien choisir les canaux de diffusion et d’approcher les bons partenaires pour obtenir des revenus. Vous pourrez aussi doser la création selon les besoins des partenaires que vous allez approcher. Chaque élément de contenu pourra donc être offert en fonction de leurs objectifs d’affaires.

3. Ayez une marque forte et crédible

Pour être en mesure d’offrir des produits intéressants à vos partenaires et en retirer des sommes substantielles, vous devrez avoir une marque et une organisation qui est reconnue et respectée. Par leur association avec votre organisation, ils chercheront à améliorer la perception que leur public cible aura d’eux. Ici il faut faire attention à ce qui sera fait et comment ça sera fait. Il ne faut pas vendre notre âme au diable et risquer de perdre toute crédibilité. Mettez des balises claires. Choisissez des éléments de contenu qui seront gagnant-gagnant-gagnant et vous aurez une recette qui générera un excellent taux de succès et de nouveaux fonds. Nous vous invitons à lire notre texte : Comment ne pas vendre son âme au diable quand on est à la recherche de commanditaire.

4. Mesurez ce que vous faites

Prenez le temps de mettre en place des méthodes d’évaluation et d’analyser les résultats.

  • Quelles sont vos meilleures pièces ?
  • Quel public cible a le meilleur taux d’ouverture ou de partage ?
  • Combien de pistes de vente avez-vous créées avec telle ou telle pièce ?
  • Quelles pièces sont devenues virales ?

Plus vous détiendrez d’informations sur vos succès et sur vos échecs, plus puissants seront les outils que vous aurez pour faire des partenariats solides. De plus, en possédant un historique de statistiques complet, vous pourrez présenter un portrait flatteur des capacités de votre organisation à créer des contenus de valeur intéressants pour un partenaire.

5. Offrir la diffusion et la création de contenu dans votre stratégie de partenariat

C’est impressionnant de voir à quel point en 2016 une grande majorité d’organisations ont encore des propositions de commandite axées sur la visibilité et sur l’hospitalité. Allez le constater dans notre texte : Visibilité – Cessez de placarder vos logos. La création et la diffusion de contenu sont des façons actuelles d’élaborer de la valeur pour vos paConcept of content social media - vector illustrationrtenaires. En créant des occasions, vous leur offrez des outils très puissants pour l’atteinte de leurs objectifs d’affaires. Il faut préciser qu’une proposition de partenariat forte au niveau du contenu en est aussi une qu’il devient difficile de comparer. Par le fait même, elle offre plusieurs avantages compétitifs quand vient le temps de négocier. En étant articulé et organisé à ce niveau,

 

vous pourrez obtenir de nouvelles sources de financement et décrocher de nouveaux partenaires. Sans compter que vos membres ou participants auront un contenu de qualité qui les intéressera.

En résumé, les stratégies de contenu vont prendre de plus en plus de place dans un futur proche. Pour être efficace et rentable, il faudra devenir plus pertinent et offrir des produits qui sont remarquables tant au niveau de la conception que la diffusion.

Avez-vous besoin d’aide pour augmenter vos revenus pour votre projet ou votre organisation ?

Nous vous invitons à suivre une de nos formations/conférences : -Page de nos formations

Conférence vidéo : Avez-vous ce qu’il faut pour obtenir des commandites ?

Nous vous invitons à télécharger un de nos livres électroniques :

 

Voyage vers une activation de commandite parfaite

La commandite à l’ère du web

– La commandite dans un contexte de BtoB

Nous sommes aussi en mesure de vous supporter avec une série de services adaptés à vos réalités :

 

Support dans la démarche de recherche de commandites

Session de coaching

Formation sur mesure

Nous vous offrons gratuitement une série d’outils utiles à la recherche de commandite Liste de l’inventaire de l’offre

L’index du plan de commandite efficace

Liste de 140 catégories de commanditaires potentiels

Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions sur nos solutions : -Liste de services

info@leconciergemarketing.com

514.887.4506

 

 

 

 

 

 

Les nouvelles ne sont pas très bonnes dans le milieu des festivals et des grands événements présentement : la mort du Shakedown de Saint-Sauveur, les difficultés du Carnaval de marase événementielQuébec, la fermeture du Woodstock en Beauce et j’en passe.  

Mais on doit souligner l’autre côté de la médaille. Il y a plusieurs événements qui voient leur popularité augmenter sans cesse : Le Rockfest, le Festival Western de Ste-Tite ou le Festif de Baie St-Paul. Il y en a même, comme le Pique-Nique Électronique ou le Festival Bières et Saveurs de Chambly qui font des incursions en Europe.

  • Comment expliquer le succès de ceux qui réussissent ?
  • Quelles sont les idées qui peuvent être déployées pour redresser les événements qui vivent des problématiques ?
  • En attendant un meilleur financement public, que peuvent faire les promoteurs qui éprouvent des difficultés ?

Voici 4 pistes de solution sur lesquelles nous travaillons avec nos clients promoteurs pour leur permettre de surmonter le marasme actuel :

1.Passer à une culture commerciale

Beaucoup de promoteurs sont d’abord et avant tout des passionnés ou des gestionnaires qui se sont aventurés dans une voie qui n’était pas nécessairement la leur. La plupart du temps, ils ne maitrisent pas de notions avancées de marketing, de communication ou de vente. Très souvent, ils détestent le démarchage et le développement des affaires. Pour eux c’est un mal nécessaire.

Le milieu de l’événementiel s’est énormément complexifié dans les 8 dernières années : on se doit d’être un spécialiste des médias sociaux, un excellent programmateur, un vendeur exceptionnel de commandites et finalement un super gestionnaire. On doit aussi ajouter qu’il faut connaître tous les trucs et astuces pour remplir les 60000 formulaires de demandesculture commerciale de subvention et les 3000 documents administratifs nécessaires au bon fonctionnement d’un événement.  

Nous remarquons que beaucoup de conseils d’administration et de promoteurs ne sont pas à l’aise avec la notion de vente et encore moins de profit. Ces deux éléments sont pourtant des passages obligés en 2016. Les organisations doivent être développées de manière à générer des profits qui seront ensuite réinvestis dans l’événement et ainsi assurer sa pérennité.

 Il faut aussi faire disparaitre la perception qu’un organisme sans but lucratif ne peut pas faire de profits. C’est faux ! Contrairement à l’entreprise privée, les profits doivent être réinvestis dans la mission et non pas encaissés par les dirigeants. Les modèles doivent donc changer pour arriver à des bilans positifs. Un organisme qui ne fait pas de profits année après année est appelé à mourir à moyen terme. Les instances gouvernementales n’ont plus le rôle de sauveur comme avant. Ce n’est plus au public de payer pour la mauvaise gestion d’une organisation.

2.Devenir un partenaire dans leur milieu

Beaucoup de promoteurs ne réalisent pas à quel point ils peuvent être une locomotive pour leur région. Comprenez-moi bien, ils le savent mais ne se donnent pas les outils pour mettre à profit leur influence. Ils peinent à mobiliser leur milieu à travers des projets porteurs. Ces initiatives doivent déborder leur site ou la durée de leur événement. En étant mieux intégrés dans les communautés où ils évoluent, les gestionnaires d’événement, deviennent des acteurs incontournables du milieu des affaires et des ressources communautaires. Ce qui leur facilite grandement la tâche lorsqu’ils tentent des approches pour obtenir du support : commanditaires, partenaires publiques, chambre de commerce, association de résidants,…

Les événements sont comme un enfant, ça prend un village pour les faire grandir…

Il faut donc que la culture des promoteurs change : le milieu dans lequel ils évoluent n’est pas là pour les servir, ce sont eux qui doivent offrir leurs ressources au milieu. Ils doivent aborder leur événement en se disant : que pouvons-nous faire pour être plus présents et plus actifs dans notre milieu ? Les commandites deviendront plus faciles à vendre et les différents partenaires réaliseront tout ce qu’ils ont à gagner en supportant l’événement.

Nos formations intensives sur la recherche de commandite sont axées sur ce changement de culture : notre page de formations

 3.Être à l’affut des tendances

Les événements en croissance ont su intégrer les technologies de pointe et les nouvelles façons de communiquer de manière efficace. Technologie RFID, billetterie en ligne, diffusion sur le web et médias sociaux, sont des outils événementiels qui n’ont plus de secrets pour eux. Quels que soient les moyens financiers dont on dispose, il y a de la place et des outils qui nous permettent d’en faire plus et de le faire mieux. Il faut arrêter de voir les avancées technologiques comme des dépenses, mais les considérer plutôt comme des investissements. L’utilisation de tels outils, facilite l’obtention de meilleures commandites et permet l’élaboration de nouveaux produits qui remplaceront les logos imprimés.

Restez informés, fréquentez les salons et les congrès et finalement ouvrez-vous au web et à toutes les ressources qu’il peut vous offrir. Pour ce qui est de la commandite pure, nous avons écrit un livre électronique pour illustrer tout le potentiel du web: La commandite à l’ère du web.

 4. Diversification

Finalement certains promoteurs événementiels sont sortis de leur rôle d’organisateur d’événements pour offrir des services supplémentaires et ainsi rentabiliser leur structure de frais fixes. Voici quelques exemples qui vous serviront peut-être d’inspiration :

  • Développer une agence de placement d’artistes dans la thématique de l’événement. Certains sont même devenus gérants de talents artistiques ou sportifsDiversification
  • Choisir un groupe d’exposants et offrir leurs produits dans des marchés extérieurs
  • Offrir leur service de logistique événementielle ou de production technique à d’autres organisations
  • Développer et louer du matériel événementiel

En résumé, il existe une foule d’événements qui fonctionnent bien au Québec. C’est certain qu’il est triste de voir certaines institutions mourir ou éprouver des difficultés, mais l’événementiel, comme le commerce de détail, doit constamment se réinventer et devenir plus performant. Il doit aussi cesser d’attendre des miracles de la part des gouvernements. Les différents paliers gouvernementaux vont devenir de plus en plus exigeants et il faudra développer les mêmes mécaniques qu’avec les partenaires privés pour obtenir leur argent.

Pour aider les promoteurs, nous avons développé notre organisation autour de leurs besoins en leur offrant des outils, du coaching, de la formation et du service-conseil. N’hésitez pas à consulter notre Coffre à outils pour les promoteurs et à nous joindre pour poser vos questions.

Avez-vous besoin d’aide pour augmenter vos revenus pour votre projet ou votre organisation ?

Nous vous invitons à suivre une de nos formations/conférences : -Page de nos formations

Conférence vidéo : Avez-vous ce qu’il faut pour obtenir des commandites ?

Nous vous invitons à télécharger un de nos livres électroniques :

 

Voyage vers une activation de commandite parfaite

La commandite à l’ère du web

– La commandite dans un contexte de BtoB

Nous sommes aussi en mesure de vous supporter avec une série de services adaptés à vos réalités :

 

Support dans la démarche de recherche de commandites

Session de coaching

Formation sur mesure

Nous vous offrons gratuitement une série d’outils utiles à la recherche de commandite Liste de l’inventaire de l’offre

L’index du plan de commandite efficace

Liste de 140 catégories de commanditaires potentiels

Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions sur nos solutions : -Liste de services

info@leconciergemarketing.com

514.887.4506

 

 

Après les salaires et le loyer, la publicité reste souvent un des plus gros investissements que vous ayez à faire. C’est une dépense encore plus importante chez les promoteurs événementiels. Dépense exponentielle si l’accès à votre site est gratuit.

La quête de nouveaux participants et de nouveaux festivaliers est sans repos et demande des liquidités massives.

Comment faire pour en diminuer l’impact sur vos finances ?

Investissez dans votre base de données :clics-remuneres1

Il est prouvé qu’il est 10 fois plus difficile d’aller chercher un nouveau client que de renouveler un contrat existant. Dans un contexte où chaque dollar est compté, il devient donc essentiel de vous assurer que chaque ancien visiteur revienne vous visiter. Pour le faire, vous devrez développer des canaux de communication directe. Vous devrez mettre sur pied des stratégies pour éviter de passer par des médias externes très coûteux.

Vos deux principales ressources sont :                    

  1. Le courriel
  2. Les médias sociaux

 Actuellement, trop peu de propriétés ont une stratégie pour recueillir les données, en cultiver le potentiel et entretenir le lien.

De plus, au niveau du financement, votre base de données est votre actif le plus rentable. Elle a une valeur marchande importante, sans compter qu’elle vous donne des outils pour mieux connaître votre public. La capacité que vous avez de pouvoir la segmenter selon les besoins des commanditaires offre des avenues supplémentaires. En investissant dans ce type de programme, vous serez en mesure d’aller chercher des revenus additionnels. Vos partenaires potentiels seront ravis que vous soyez en mesure de leur offrir autre chose que de la simple visibilité.

Faites de la promotion croisée:

En mettant en place des canaux de communication forts et réguliers avec votre clientèle, vous aurez des outils à offrir à d’autres propriétés de votre région. En retour, ils pourront faire la promotion de votre propriété auprès de leurs visiteurs. Prenons l’exemple d’un festival d’été qui envoie une infolettre à plusieurs milliers de personnes. Il pourrait faire la promotion d’un événement hivernal de la région et vice versa.

En 2015 il faut sortir de l’isolement et mettre en commun nos ressources pour obtenir plus d’impact. Plus vos outils de communication directe seront développés, plus vous serez en mesure d’offrir de la visibilité de qualité dans votre région. Les autres propriétés feront de même avec vous.

Cette stratégie est aussi très efficace pour les ressources de bénévoles.

La mise en commun reste une excellente façon de faire plus en limitant vos dépenses.

Faites appel à des experts :

Lorsque vous recevez une proposition de la part d’un média, faites appel à des experts pour en faire une évaluation. Plusieurs acheteurs médias offrent ce service. Vous serez surpris des économies qu’ils vous feront réaliser et de la valeur qu’ils vous négocieront. Évoluant à temps expertplein dans le domaine, ils restent en meilleure position pour déterminer la valeur juste d’une offre et même la bonifier. De plus, comme ils font des achats en gros, ils ont souvent la possibilité de négocier à la baisse.

Privilégiez des investissements publicitaires qui peuvent être segmentés et qui sont évaluables:

Investissez-vous dans des programmes de publicités sur le web ?

Si oui, félicitations !

Si non, vous devriez le faire pour au moins 2 raisons :

  1. On peut être très ciblé et ne s’adresser qu’aux personnes de notre région, amateur de musique country (pour un festival country par exemple)
  2. On peut évaluer les résultats de manière précise, en fonction d’objectifs spécifiques, contrairement aux médias tels que la radio ou l’affichage sur le web.

Vous devriez donc investir dans des campagnes de mots clés, ainsi que dans de la publicité sur Facebook, Twitter et Linkedin. Cette démarche vous apportera des résultats évaluables, très précis et très ciblés.

Le Re-marketing est aussi une stratégie efficace pour ceux qui gèrent une billetterie en ligne.   Cette manoeuvre implique que le visiteur de votre site internet sera exposé à votre bannière à plusieurs endroits sur le web après sa visite sur votre site. Vous avez surement vécu l’expérience vous-mêmes. Rappelez-vous, la pub de chaussures sur Facebook suite à la visite du site internet de la boutique de chaussures.

Google-remarketingAutre aspect fort de ce type de stratégie, vous ne payez que si les liens reçoivent des clics. Vous pouvez aussi moduler votre investissement en fonction de différents paramètres : heure de la journée, territoire, budget maximal par jour …

Vous gardez donc toujours le contrôle de votre investissement et vous vous assurez de dépenser là où ça donne des résultats.

Possédez votre propre force médiatique :

Pas besoin d’être un Péladeau ou un Desmarais pour posséder vos propres médias. Que ce soit une communication papier ou électronique, vous êtes en mesure de créer une publication ou des épisodes de webdiffusion pour garder un lien avec votre clientèle. En plus de véhiculer du contenu propre à votre projet (axé autour de la thématique de votre propriété par exemple), vous serez en mesure de développer de nouveaux revenus publicitaires. Vous pouvez suivre l’exemple de deux de nos clients :

Le Centre Multisports de Vaudreuil a mis en place un magazine qu’il distribue à plus de 65 000 copies dans la région de Vaudreuil-Soulanges. Cette publication leur aide à garder le contact, passer leurs messages de saines habitudes de vie et leur permet d’offrir de la valeur à partenaires.

Le Festival Bières et Saveurs de Chambly a, quant à lui, mis en place un calendrier d’infolettres pour ses anciens visiteurs. Avec un blogue, cet outil de promotion sera le cœur de leur stratégie web et leur permettra de manière économique de faire la promotion d’un nouvel événement (Alcool et Saveurs, février 2016) auprès des 10 000 personnes qui reçoivent déjà leurs infolettres. Je vous garantis que la prochaine édition d’Alcool et Saveurs sera un succès dès l’ouverture des portes.

En résumé, en changeant certaines habitudes d’achat média vous êtes en mesure de bien cibler vos investissements et de faire des choix plus judicieux. Comme beaucoup d’autres entreprises, il faut que vous entamiez une transition de la publicité traditionnelle vers les médias électroniques. Vous obtiendrez un meilleur rendement sur les dollars investis et serez en mesure d’être plus précis sur les publics ciblés.

Avez-vous besoin d’aide pour augmenter vos revenus pour votre projet ou votre organisation ?

Nous vous invitons à suivre une de nos formations/conférences : -Page de nos formations

Conférence vidéo : Avez-vous ce qu’il faut pour obtenir des commandites ?

Nous vous invitons à télécharger un de nos livres électroniques :

 

Voyage vers une activation de commandite parfaite

La commandite à l’ère du web

– La commandite dans un contexte de BtoB

Nous sommes aussi en mesure de vous supporter avec une série de services adaptés à vos réalités :

 

Support dans la démarche de recherche de commandites

Session de coaching

Formation sur mesure

Nous vous offrons gratuitement une série d’outils utiles à la recherche de commandite Liste de l’inventaire de l’offre

L’index du plan de commandite efficace

Liste de 140 catégories de commanditaires potentiels

Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions sur nos solutions : -Liste de services

info@leconciergemarketing.com

514.887.4506

 

Nous voulons tous avoir le maximum de visiteurs, lorsque nous sommes impliqués dans la tenue d’un kiosque dans un événement, un festival ou une foire commerciale. Chaque professionnel a ses trucs et astuces pour avoir plus de visiteurs et nous en partageons certains avec vous.

activation de commandite1- Ayez du personnel d’accueil dédié et bienveillant: pensez à votre dernière visite au restaurant, avez-vous préféré l’accueil d’une hôtesse ou celle d’un serveur avec les bras remplis d’assiette.

2- Offrez des manipulations de vos produits: même les adultes aiment jouer. Si ces jouets sont en plus les produits que vous vendez, faites une pierre deux coups.

3- Projection technologique: les iPad, les télévisions 3D et les tables tactiles restent encore des mystères intrigants pour beaucoup de visiteurs. N’ayez pas peur de les utiliser et vous pourrez utiliser les conversations suscitées pour aborder les visiteurs.

 4- Kiosque ouvert: plus on ferme un kiosque (tables, murs, comptoir,…) plus on limite l’accès et l’accessibilité au personnel. Si on a uniquement un ou deux points d’entrée à notre kiosque et qu’ils sont bloqués par des gens en discussion, votre emplacement deviendra moins intéressant.

5- Offrir des services: les visiteurs qui passent de longues heures sur un plancher d’exposition ont des besoins. En offrant des services qui viennent combler ces besoins (massage, recharge de téléphone portable, chaise ou sofa, bouteille d’eau, café …) on augmente les chances de les faire entrer dans votre kiosque et ainsi entamer une discussion avec eux et évaluer leur potentiel de qualification.

6- Utiliser les médias sociaux: utiliser la communauté sociale (Twitter, Facebook, Linkedin …) de votre entreprise et de celle des membres du personnel qui sont présents à l’intérieur de votre kiosque. (avant l’événement, en direct et après événement)

7- Soyez présents à l’extérieur du site: le bon vieux principe de l’homme-sandwich qui fait des rondes autour du centre de congrès ou du site du festival. Les visiteurs seront mis en contact avec votre marque et votre emplacement avant même d’entrer dans le salon.

8- Utiliser les hauteurs: les centres de foires ou les sites événementiels ont majoritairement des plafonds très haut. Pour bien en profiter et être visible de loin, si le promoteur lekiosque 2 étages permet, faites un 2e étage à votre kiosque ou ayez des éléments visuels en suspension.

9- Ne laisser personne de coté: ayez une équipe suffisante pour que tous les visiteurs qui entrent ou s’approchent de votre emplacement reçoivent un accueil chaleureux et engageant.

10- Former votre personnel d’accueil: l’utilisation de questions ouvertes pour engager la conversation n’est pas donnée à tout le monde. De plus, il n’est pas inné chez tout les vendeurs d’être engageant et de pouvoir aller chercher des passants, il faut être un peu animateur en plus de bien connaître le produit offert.

11- Réinventer votre concours: nous ne sommes plus à l’époque où avec un concours en échange d’une carte d’affaire, on pouvait obtenir de l’achalandage. L’idée du concours doit évoluer avec l’ère du temps et utiliser pour passer des messages, faire des démonstrations et engager le client à partager l’information sur ses propres outils de réseaux sociaux.

12- Les activations photo et vidéo: la prise d’image et le partage de cette image restent encore un excellent moyen d’attirer les visiteurs et de faire parler de vous suite à l’événement.

En résumé, il faut aborder les visiteurs comme nous aimerions être abordés. Être sympathique et avoir quelque chose d’intéressant pour les visiteurs. En gardant ces principes de bases en tête lors de l’organisation de vos kiosques, nous sommes certains que vous obtiendrez des résultats supérieurs d’événement en événement.

Par le fait même nous vous invitons à partager avec nous vos bons coups et vos commentaires.

Si vous avez besoin d’aide ou d’expertise concernant certains éléments de ce texte nous vous invitons à nous rejoindre :

info@leconciergemarketing.com

514.887.4506

De plus, vous trouverez de l’information pertinente sur d’autres sujets relatifs à la commandite dans les trois livres électroniques que nous avons mis en ligne :

Voyage vers l’activation de commandite parfaite

La commandite à l’ère du web

Le guide du parfait commanditaire

Evian