Je fais régulièrement des mandats où je dois analyser ou bâtir des plans de commandite. Quand je fais mon analyse, je débute toujours de la manière suivante : le plan répond-t-il aux questions de base que se posent les annonceurs ?

J’ai fait la liste de ces questions pour que vous soyez en mesure d’évaluer vous-mêmes si votre document réussira à intéresser d’éventuels commanditaires. Il doitparler à votre place. Vous n’aurez pas une seconde chance et vous serez jugé dès la première page.

Cette liste est générique, il est possible, selon la nature de votre organisation, que des questions doivent s’ajouter. Gardez en tête qu’au-delà de contenir les réponses aux questions, le document doit avoir 5 caractéristiques essentielles :

  • Être clair
  • Être solide
  • Être pertinent
  • Être démonstratif
  • Être visuellement attirant

En complément, si vous cherchez un outil sur les différents éléments de contenu que devrait comporter un plan de commandite, nous avons publié un index gratuit que vous pouvez télécharger : L’index du plan de commandite efficace.

Voici donc les différentes questions auxquelles votre document doit répondre :

  1. Quel est votre projet/propriété, de quoi est-il composé ?
  2. Dans quel environnement, quel milieu, ou quel contexte évolue-t-il ?
  3. Quelle est la clientèle ?
  4. Ais-je accès à un portrait détaillé de la clientèle ?
  5. De quoi est constituée la communauté ? (Statistiques de vos médias numériques, nombre et genre de membres, affluence aux événements …)
  6. Comment le projet se distingue-t-il de la compétition ?
  7. Quels sont les produits que vous offrez ?
  8. Qui sont les responsables et en quoi sont-ils crédibles ?
  9. Pourquoi devrions-nous faire affaires avec vous ?
  10. Quels sont les privilèges/services/produits que vous attribuez à vos partenaires ?

Comme vous pouvez le constater, la liste demeure assez exhaustive. Les réponses à ces différentes questions peuvent varier énormément d’un projet à un autre. Par contre, gardez en tête que la personne qui lit le document ne vous connaît pas. Dans bien des cas, votre projet lui sera complètement étranger aussi. Plus les investissements sont importants, plus le document devient primordial dans le processus de décision. Imaginez un directeur marketing de Toronto qui doit faire un investissement de 15 000$ dans votre événement, sur quoi se basera-t-il selon vous ?

Assurez-vous de le faire lire par des gens hors de votre milieu d’activités (parents, amis). L’objectif est d’être certain qu’il est facilement compris et assimilé. S’ils le lisent et que leur commentaire est : Je n’ai rien compris, vous saurez que vous devrez recommencer. Par contre si le commentaire est : Wow ! tu as un sacré beau projet même si ce n’est pas dans mon domaine, là vous serez sur que vous tenez quelque chose de substantiel.

Votre plan répond-il à toutes ces questions ?

Avez-vous besoin d’aide pour augmenter vos revenus pour votre projet ou votre organisation ?

Nous vous invitons à suivre une de nos formations/conférences : -Page de nos formations

Conférence vidéo : Avez-vous ce qu’il faut pour obtenir des commandites ?

Nous vous invitons à télécharger un de nos livres électroniques :

 

Le marketing dans les OBNL

Voyage vers une activation de commandite parfaite

– La commandite à l’ère du web

– La commandite dans un contexte de B2B

Nous sommes aussi en mesure de vous supporter avec une série de services adaptés à vos réalités :

 

Support dans la démarche de recherche de commandites

Session de coaching

Formation sur mesure

Nous vous offrons gratuitement une série d’outils utiles à la recherche de commandite et l’obtention de revenus : Aide mémoire pour multiplier vos ventes

-Matrice de développement d’activations de commandite

-5 étapes pour une OBNL propère

Outil de diagnostic de revenus pour les OBNL

Liste de l’inventaire de l’offre

L’index du plan de commandite efficace

Liste de 140 catégories de commanditaires potentiels

Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions sur nos solutions : -Liste de services

info@leconciergemarketing.com

514.887.4506

 

 

 

 

Le 6 novembre dernier, la Société des Attractions Touristiques du Québec (SATQ) lançait son modèle d’évaluation des pratiques sociales (MEPS) pour les attractions culturelles. Depuis quelques années, le milieu des événements offrait déjà le sien par l’entremise de Festivals et Événements Québec (FEQ). Les deux outils sont des projets de longue date qui viennent aider les intervenants du monde touristique et événementiel. Nous avons constaté que ces outils sont sous-utilisés et bien souvent mal compris, d’où la création de ce texte. Les deux outils sont très similaires. À la base de ceux-ci on retrouve les mêmes 12 enjeux sociaux. Par contre, ils diffèrent à travers les indicateurs qui s’articulent autour de ces enjeux. Sans entrer dans les détails de chacun de ces outils, nous tenons à en partager avec vous différentes facettes pour que vous en compreniez et maximisiez l’utilisation. Ce texte a comme objectif de vous illustrer la façon dont ces outils peuvent vous aider à faire croître votre événement ou votre attraction touristique.

Premièrement le MEPS (Modèle d’Évaluation des Pratiques Sociales) c’est quoi ?

En raison de leur caractère rassembleur, les événements et les attractions ont tous des effets directs et indirects sur la société. Plus particulièrement sur la communauté immédiate où ils se déroulent. Au-delà des impacts économiques qui font souvent l’objet de différentes discussions, il importe de pouvoir reconnaître les autres effets sur le milieu. Le MEPS vient répondre à ce questionnement et offre une vision solide dans le temps des effets qu’un événement ou une attraction peut avoir sur sa communauté.

C’est un outil d’auto-évaluation, sous la forme d’un questionnaire. Les gestionnaires qui veulent y participer doivent répondre eux-mêmes aux questions sur une base volontaire. Des services complémentaires d’analyse et d’accompagnement sont disponibles par le duo SATQ/FEQ.

Cette démarche permet de :

  • Se positionner sur les effets que nous produisons dans le milieu
  • De bien comprendre les pratiques sociales déjà en place afin de les mettre en valeur
  • D’identifier où sont les forces et les faiblesses de l’organisation dans sa communauté
  • De constater les positions de départ avant de mettre en place des processus d’amélioration continue. Avec une évaluation régulière, vous constaterez à quels endroits vos efforts ont porté leurs fruits
  • De bien comprendre comment un événement ou une attraction peut être intégré dans la progression sociale d’une région

Au cœur de l’outil, les 12 enjeux

Dans la mise en place d’un outil de ce genre, on constate qu’on peut rapidement partir dans une foule de directions. Un choix s’est arrêté sur 12 enjeux spécifiques de manière à en maximiser la portée. L’ensemble des choix qui ont été faits reflètent la majorité des impacts majeurs des événements et attractions. Ils sont basés sur des recherches exhaustives, de la consultation d’experts du milieu et des pilotes auprès d’entreprises. Il est possible que vous en trouviez d’autres qui ne soient pas utilisés, si c’est le cas le, département de recherche de la SATQ/FEQ reste disponible pour vous écouter et en tenir compte dans sa prochaine version.

Chacun de ces enjeux est évalué par une série d’indicateurs qui vont varier si c’est un événement ou une attraction. Mais de manière générale, il sera quand même assez facile pour vous de bien comprendre les différents impacts et d’en faire une évaluation.

Voici les 12 enjeux

  1. Gestion responsable
  2. Gouvernance participative
  3. Épanouissement et qualité de vie du personnel (RH)
  4. Qualité de vie de la population et du milieu
  5. Épanouissement des visiteurs
  6. Participation sociale et reconnaissance du milieu
  7. Engagement de l’attraction/événement auprès de son milieu
  8. Accessibilité
  9. Identité, authenticité et valorisation culturelles du milieu
  10. Diversité culturelle et des expressions culturelles
  11. Créativité et innovation
  12. Consommation responsable

Dans le cadre du présent texte, nous n’irons pas plus loin dans la description du MEPS, mais nous vous invitons à en prendre connaissance en obtenant l’outil auprès de la SATQ-FEQ. (Lien à la fin du texte)

À QUOI ÇA SERT ? ET COMMENT L’UTILISER ?

Savoir où nous en sommes et améliorer notre portée

Par leur mission et leur programmation, les événements et attractions exercent une influence énorme sur leur milieu. Les gestionnaires touristiques et événementiels ont la responsabilité d’évaluer et de quantifier les résultats de leurs événements et attractions. Traditionnellement, le ministère du Tourisme et l’Institut de la statistique du Québec ont mis en place des outils pour l’évaluation des retombées économiques. Par contre, nous le savons, un événement ou une attraction représente plus que des nuitées et des dépenses de repas. La première fonction du MEPS est donc de nous faire prendre le temps de faire un diagnostic de nos impacts autres qu’économiques.

C’est un guide de conduite et de bonnes pratiques

Juste en remplissant le questionnaire et en faisant la démarche, on constate quelles seraient les bonnes pratiques pour un événement ou une attraction. Dans certains cas, ce guide nous amène à nous poser des questions et soulève des doutes sur nos façons de faire. La SATQ-FEQ offre un service-conseil et des outils d’analyse pour que les bonnes pratiques soient intégrées et permettent une pérennité des événements et des attractions.

Faire une évaluation des résultats semble une bonne chose car elle vous fera voir un portrait clair des forces qui vous caractérisent et des faiblesses que vous devriez améliorer.

Comment utiliser ces forces – Aller chercher des partenaires

  • Prenons par exemple un événement qui utilise une masse critique de bénévoles. En prenant conscience de cette caractéristique, il devient intéressant :
  • De travailler avec le centre d’action bénévole régional
  • D’aller chercher un commanditaire qui voudra mobiliser ses employés
  • D’obtenir de la municipalité des ressources pour supporter le recrutement et la mobilisation bénévole
  • Lorsqu’on approche un commanditaire ou un bailleur de fonds, on lui présente notre projet en lui précisant que lui aussi aura des impacts sociaux positifs sur son milieu.

Certains annonceurs vont même développer des activations en choisissant quelques-uns de ces aspects positifs.

Par exemple :

  • Être impliqué dans l’ensemble de la dynamique bénévole
  • Aménager des navettes et des solutions de transport adapté
  • Fournir un menu ou des collations santé

Les résultats pourront aussi orienter certains éléments de programmation, d’activités ou d’aménagement. En sachant quelles sont vos forces, vous pourrez y mettre de l’emphase, en faire une priorité et ainsi bonifier votre projet pour le différencier et créer un meilleur positionnement.

Influencer la perception de certains groupes envers notre propriété

Les événements et même certaines attractions amènent une série d’impacts négatifs sur leur environnement : bruit, circulation, gestion des matières résiduelles, piétinement …

En prenant conscience des effets positifs, vous serez capable d’établir une stratégie de communication pour éduquer la population sur les avantages et aider à faire accepter les aspects plus dérangeants.

Imaginez que votre événement ait des effets sur la circulation et que certains élus en veulent l’annulation. Si vous êtes en mesure de leur démontrer que vous influencez positivement les jeunes de la région, que vous offrez des stages, que plusieurs centaines de personnes sont valorisées par le bénévolat et finalement que des montants sont redonnés à des organismes de la région, la décision de fermeture devient plus difficile à prendre.

En faisant le processus, on se donne des outils et des mesures pour améliorer notre « story telling » et brosser un portrait complet de notre rôle et de notre impact dans notre communauté ou notre milieu.

On fait quoi des aspects plus faibles ?

En prenant conscience des effets négatifs sur notre milieu, on peut les amoindrir en mettant des actions appropriées en place.

La démarche vous accompagne dans le déploiement de mesures pour les contrer, ce qui aura pour effets de « satisfaire » la population qui les subit. Vous pourrez communiquer votre plan de mesures. Publier les améliorations. Finalement, faire connaître vos résultats et intégrer le tout à l’ensemble de la démarche de communication avec la communauté. Ce qui aura pour effet de faire réaliser à vos « voisins » que vous considérez leurs opinons et qu’ils sont importants. C’est un début de démonstration pour illustrer que vous travaillez pour amoindrir les effets négatifs.

Cette démarche est proactive, à première vue, on ne vendra pas plus de billets en la faisant.   Elle offre une structure et permet de bénéficier de l’expertise de tout un réseau. Chaque indicateur est issu d’une analyse des enjeux de plusieurs centaines d’événements et d’attractions. Ce qui en fait un outil d’accompagnement très précieux pour les équipes avec moins d’expérience.

Les résultats de l’analyse vous donneront des indicateurs sur ce qui pourrait créer des problématiques à court et moyen terme. Vous pourrez agir avant que certains problèmes ressortent ou vous causent des ennuis plus sérieux et quelques fois irréparables. Il est donc recommandé de faire un plan d’action qui va accompagner la démarche. Que vous évaluerez aux 2 ou 3 ans, pour constater les avancées et l’amélioration des impacts dans votre milieu.

Après cette lecture nous espérons que vous considèrerez l’utilisation du MEPS pour votre propriété. Voici le lien où vous trouverez l’ensemble de l’information sur l’outil. 

Avez-vous besoin d’aide pour augmenter vos revenus pour votre projet ou votre organisation ?

Nous vous invitons à suivre une de nos formations/conférences : -Page de nos formations

Conférence vidéo : Avez-vous ce qu’il faut pour obtenir des commandites ?

Nous vous invitons à télécharger un de nos livres électroniques :

 

Le marketing dans les OBNL

Voyage vers une activation de commandite parfaite

– La commandite à l’ère du web

– La commandite dans un contexte de B2B

Nous sommes aussi en mesure de vous supporter avec une série de services adaptés à vos réalités :

 

Support dans la démarche de recherche de commandites

Session de coaching

Formation sur mesure

Nous vous offrons gratuitement une série d’outils utiles à la recherche de commandite et l’obtention de revenus : Aide mémoire pour multiplier vos ventes

-Matrice de développement d’activations de commandite

-5 étapes pour une OBNL propère

Outil de diagnostic de revenus pour les OBNL

Liste de l’inventaire de l’offre

L’index du plan de commandite efficace

Liste de 140 catégories de commanditaires potentiels

Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions sur nos solutions : -Liste de services

info@leconciergemarketing.com

514.887.4506

 

 

Le financement et l’augmentation des revenus sont un combat de tous les jours pour une multitude d’OBNL. Voici en quelques lignes un rappel des bonnes pratiques à mettre en place pour bien performer. En suivant cette bonne parole dans les prochains mois, vous verrez la lumière au bout du tunnel.

 

La philanthropie et la commandite sont deux termes qu’on entend régulièrement dans le monde des OBNL et de l’événement. Ces milieux sont caractérisés par des enjeux de financement de plus en plus prenant. Il est essentiel de bien comprendre la différence entre les deux afin de déployer les efforts appropriés dans votre recherche de financement. Trop souvent nous croisons des intervenants qui sont actifs dans la recherche de fonds en pensant chercher de la commandite. La réalité est tout autre, car ils sont dans un mode de financement philanthropique. La résultante est qu’ils n’utilisent pas les bons messages et les bons outils. Lever des fonds est déjà très difficile et cela en décourage plus d’un.

Il faut souligner qu’il y a une multitude de zones grises entre l’application des deux termes de manière pure et que les deux types de financement s’entrecroisent régulièrement.

Commençons par définir les deux termes :

  • Philanthropie : sentiment qui pousse les hommes à venir en aide aux autres; amour de l’humanité avec désintéressement et charité.
  • Commandite : soutien matériel apporté à une manifestation, à une personne, à un produit ou à une organisation en vue d’en retirer un bénéfice publicitaire.

Nous vous proposons 3 axes pour bien différencier les deux termes.

En comprenant les caractéristiques, vous serez à même d’adapter votre approche, vos outils et votre discours pour obtenir de meilleurs résultats. Ces façons de voir vous faciliteront aussi la tâche. Vous serez ainsi mieux outillés pour trouver les bonnes organisations et les bons interlocuteurs afin de les sensibiliser à votre projet ou votre cause.

1.Le cerveau ou le cœur

En recherche de commandite, on parle surtout au cerveau, à l’aspect rationnel d’une personne. Vous allez entendre des réflexions du genre :

Si j’investis 5000$ dans votre projet, combien de nouveaux clients vais-je acquérir ?

Avec un kiosque lors de votre événement combien de personnes vont goûter à mon nouveau produit ?

Les annonceurs/commanditaires doivent justifier leur retour sur investissement. Ils sont très souvent dans une mécanique où ils doivent faire des choix entre média et commandite. C’est une approche où on veut des résultats. La commandite est surtout un outil marketing. On doit pouvoir constater que notre investissement a un impact sur l’atteinte de nos objectifs d’affaires.

En mode philanthropique, on parle au cœur et aux sentiments d’un individu

  • Se sent-il interpellé, touché par une cause ?
  • Est-il concerné directement par l’intervention que vous faites ?
  • Veut-il libérer sa conscience et donner à son prochain ?

Ici on parle de redonner à sa communauté, de partager, d’être un bon citoyen corporatif.

Gardez en tête la zone grise entre les deux : les adeptes du marketing social, qui utilisent les investissements communautaires ou sociaux pour améliorer la perception de leur marque ou de leur organisation.

Comme vous pouvez le voir, il y a une foule de nuances possibles. Il faut donc être préparé et bien connaître votre interlocuteur pour trouver ce qui le touche vraiment

2. Être redevable ou recevoir de manière désintéressée

En commandite le promoteur doit offrir de la valeur à ses annonceurs. Plus il en offrira, meilleures seront ses chances d’aller chercher des investissements importants. Depuis quelques années, on constate que donner de la visibilité traditionnelle ce n’est plus assez (voir notre autre texte : Visibilité – Cessez de placarder vos logos). On doit être créatif pour offrir plus et permettre ainsi l’atteinte des objectifs d’affaires. Cela devient un savant dosage de visibilité, de marketing électronique, de produits d’hospitalité, d’activation et d’éléments intangibles associés aux valeurs de marque pour faire un cocktail de plus en plus complexe.

En philanthropie pure, le don est désintéressé et parfois même anonyme. Quoique cette tendance soit de plus en plus rare, elle illustre bien la nature du concept. Ce qu’on constate par contre, c’est que certains donateurs aiment être reconnus et on doit considérer cet aspect dans notre démarchage. Cet univers reste loin des calculs de retour sur investissement ou de retours sur objectifs. On constate aussi que de plus en plus de donateurs veulent savoir où va leur argent. Ils sont concernés par les résultats engendrés par leurs investissements et à quel point ils font une différence. Ça met de plus en plus de pression sur les processus de reddition de compte et sur la transparence des interventions.

3.Le langage est différent d’un univers à l’autre

Dans les documents philanthropiques, on va utiliser des termes ou des tournures de phrase comme :

  • Aidez-nous …
  • Supportez-nous …
  • Encouragez-nous …
  • Soutenez-nous …

En commandite on vas parler de :

  • Retour sur investissement …
  • D’atteinte d’objectifs d’affaires …
  • De combler les besoins de l’annonceur …
  • De marketing d’alliance …

Comme vous pouvez le constater, la façon de communiquer est différente et illustre bien ce que nous évoquons dans ce texte. En gardant en tête à qui vous vous adressez et quels sont leurs points sensibles, vous serez plus efficaces à les interpeller.

Nous devons confesser l’objectif caché de ce texte : vous permettre d’expliquer pourquoi certaines actions de recherche de commandite ne donnent pas les résultats espérés.

Beaucoup trop d’organisations approchent les commanditaires comme s’ils approchaient des donateurs :

  • Votre offre est limitée en terme d’outils et de portée (vous offrez de la visibilité traditionnelle à 80-100%)
  • Vous n’avez pas de mécanique pour prouver l’atteinte des résultats espérés par les annonceurs
  • Vous n’être pas dans un processus de personnalisation de proposition
  • Finalement, le langage utilisé n’est pas un langage « marketing », mais plutôt une demande de dons

Nous espérons que vous avez pris conscience des différences et que vos prochaines actions envers des commanditaires ou des donateurs potentiels seront influencées par ce texte. Comme toujours nous restons disponibles pour vos questions et nous vous invitons à participer à une de nos formations.

Avez-vous besoin d’aide pour augmenter vos revenus pour votre projet ou votre organisation ?

Nous vous invitons à suivre une de nos formations/conférences : -Page de nos formations

Conférence vidéo : Avez-vous ce qu’il faut pour obtenir des commandites ?

Nous vous invitons à télécharger un de nos livres électroniques :

 

Le marketing dans les OBNL

Voyage vers une activation de commandite parfaite

– La commandite à l’ère du web

– La commandite dans un contexte de B2B

Nous sommes aussi en mesure de vous supporter avec une série de services adaptés à vos réalités :

 

Support dans la démarche de recherche de commandites

Session de coaching

Formation sur mesure

Nous vous offrons gratuitement une série d’outils utiles à la recherche de commandite et l’obtention de revenus : Aide mémoire pour multiplier vos ventes

-Matrice de développement d’activations de commandite

-5 étapes pour une OBNL propère

Outil de diagnostic de revenus pour les OBNL

Liste de l’inventaire de l’offre

L’index du plan de commandite efficace

Liste de 140 catégories de commanditaires potentiels

Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions sur nos solutions : -Liste de services

info@leconciergemarketing.com

514.887.4506

 

 

Pour plusieurs la recherche de commandite est une tâche qui s’ajoute à leurs fonctions premières. En plus d’organiser les événements ou d’être responsable des services aux membres, vous avez à affronter un milieu devenu de plus en plus compétitif. Cela augmente votre charge de travail et vos responsabilités. Nous avons donc décidé de vous présenter les 5 compétences et aptitudes que vous devriez développer pour performer plus. Sans compter que ce texte sera fort utile pour ceux qui ont à embaucher des démarcheurs de commandite. Vous y trouverez des indications claires sur les caractéristiques nécessaires pour ce type de travail.

Voici les 5 compétences et aptitudes pour un bon démarcheur de commandites

L’écoute

On dit souvent que nous avons 2 oreilles c’est pour écouter 2 fois plus que nous parlons. La recherche de commandite reste une action de vente. Pour conclure des ententes, on doit bien diagnostiquer en quoi l’offre de notre propriété peut combler les besoins de l’annonceur à qui on la propose. Poser des questions, s’informer, creuser les enjeux, sont des réflexes qu’il faut développer. Le tout vous permettra de collecter les informations pertinentes qui vous porteront vers le succès.

La curiosité

Les différents concepts impliqués dans la commandite nécessitent de comprendre et de maitriser plus d’une dizaine d’aspects des affaires, qui sont la vente, l’analyse de données, le marketing électronique, les relations publiques, l’événementiel, la rédaction et la présentation de documents, la sollicitation, le développement d’activations et plus encore.

Vous devez donc être très curieux pour vous garder informé sur les dernières façons de faire et sur les développements technologiques. Sans compter qu’il faut garder les yeux et les oreilles ouverts sur les différentes opportunités qui peuvent survenir dans votre environnement : l’ouverture d’une nouvelle entreprise, un nouvel enjeu politique, une nouvelle réglementation ….

L’entregent

Le démarchage, ça se fait avec des individus. On doit développer des relations et les entretenir. Un bon démarcheur va tisser une toile durable et solide autour de lui. Il va donner beaucoup à son réseau, même si les résultats ne sont pas immédiats. C’est fou de constater comment c’est payant à moyen et long terme. On doit rencontrer des clients, les accueillir dans notre événement ou dans nos locaux. C’est un gros travail relationnel et si on est introverti, ça sera un obstacle de plus sur le chemin de la réussite.

La créativité

En commandite la créativité est partout : il faut créer des activations, imaginer des offres de services novatrices, raconter l’histoire de notre propriété, créer des persona, suggérer des visuels et j’en passe. Toute personne ayant un jour fait ce métier vous dira à quel point on doit toujours être en mode solution pour les annonceurs. Ajouter à cela que très souvent la dynamique événementielle nécessitera à elle seule une surdose de créativité, d’imagination et de débrouillardise.

L’intégrité

Ce n’est pas à cette aptitude qu’on pense rapidement quand il est question du milieu de la commandite. Pourtant le manque d’intégrité et de transparence devient très souvent une source de déception et de problème dans l’industrie. Quand on promet quelque chose, on doit tout faire pour livrer la marchandise. Même si c’est un geste de vente, il faut rester loin des stratagèmes des faux vendeurs et des « pelleteux de nuages ». Il faut aussi rester intègre face à l’organisation et adopter de bonnes pratiques d’affaires. Malheureusement, c’est un milieu qui a vu passer son lot de charlatans, de voleurs et de « maniganceurs » en tous genres.

Comme dans le milieu artistique, il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus. En travaillant ces 5 aspects, vous améliorerez certainement vos capacités de démarchage de commandite. Par le fait même vous bonifierez la position de votre organisation.

Bonne chance et n’hésitez pas à participer à nos formations. Vous n’avez qu’à cliquer ici

Avez-vous besoin d’aide pour augmenter vos revenus pour votre projet ou votre organisation ?

Nous vous invitons à suivre une de nos formations/conférences : -Page de nos formations

Conférence vidéo : Avez-vous ce qu’il faut pour obtenir des commandites ?

Nous vous invitons à télécharger un de nos livres électroniques :

 

Le marketing dans les OBNL

Voyage vers une activation de commandite parfaite

– La commandite à l’ère du web

– La commandite dans un contexte de B2B

Nous sommes aussi en mesure de vous supporter avec une série de services adaptés à vos réalités :

 

Support dans la démarche de recherche de commandites

Session de coaching

Formation sur mesure

Nous vous offrons gratuitement une série d’outils utiles à la recherche de commandite et l’obtention de revenus : -Matrice de développement d’activations de commandite

-5 étapes pour une OBNL propère

Outil de diagnostic de revenus pour les OBNL

Liste de l’inventaire de l’offre

L’index du plan de commandite efficace

Liste de 140 catégories de commanditaires potentiels

Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions sur nos solutions : -Liste de services

info@leconciergemarketing.com

514.887.4506

 

 

 

Voici en une image une interprétation visuelle des échanges qui devraient se dérouler entre une propriété et ses partenaires. D’un coté ce que le commanditaire veut entendre et de l’autre ce que je promoteur devrait lui dire. Au centre se retrouve les échanges pour bâtir une relation solide et durable.

Faire de la recherche de commandites ou vendre des kiosques, reste un travail difficile. Quelle que soit votre organisation, le taux de succès devient de plus en plus faible. Par contre, il existe des stratégies que vous pouvez mettre en place pour augmenter vos ventes et acquérir plus de revenus. Dans ce texte, nous vous présentons une de ces stratégies. L’objectif est de cibler un annonceur qui vous a donné une réponse négative. Vous devez cultiver la relation que vous avez avec lui, afin d’augmenter vos chances de convertir sa réponse de manière positive. Par contre, ce n’est pas une recette magique. Ça prend du travail, du temps et il faut garder en tête les objectifs d’affaires du client pour rester pertinent.

Étape 1 – Mettez votre dossier à jour avant de lui faire parvenir
Si votre plan de partenariat n’a pas été revu depuis 3 ans il est grand temps de faire une mise à jour. C’est fou de voir que, d’une année à l’autre, on se fait présenter les mêmes plans avec la même structure d’avantages sans nouveauté. Prenez le temps de bonifier votre offre et de présenter les différentes solutions que votre propriété peut proposer.

Étapes 2 – Travaillez le visuel
Vendre de la commandite et des kiosques c’est faire de la communication événementielle. C’est très difficile à vendre comme concept tant qu’on n’a pas vécu l’événement par soi-même. Il faut donc transporter l’interlocuteur dans l’environnement où se déroule votre événement. Pour ce faire, vous devez travailler les aspects visuels de vos présentations. Plus de photos, de vidéos, de témoignages. Comme on le dit souvent, une image vaut 1000 mots.

Étapes 3 – Travaillez sur votre dossier de presse
Plus vous faites parler de vous de manière positive, meilleure sera la perception de votre projet. Investissez dans une excellente relationniste qui vous obtiendra une bonne couverture de presse. Pour les événements de type b2b, maximisez votre présence sur les réseaux sociaux et dans les publications spécialisées. Vous pourrez par la suite préparer un résumé de votre dossier de presse et le faire parvenir en annexe de votre plan.

Étapes 4 – Gardez des contacts réguliers
C’est l’étape négligée le plus souvent. Pourtant c’est celle qui fera la plus grande différence.
Fermez vos yeux et visualisez la situation suivante : un soir pendant que vous soupez, il y a un étranger qui sonne à votre porte et qui vous demande : pourrais-tu me donner 1000$ ? J’ai un super beau projet.

Que feriez-vous ? Soyez honnête !
La grande majorité d’entre vous aller remercier la personne gentiment et aller refermer la porte sans rien donner.
En quelques instants vous venez de vivre la même situation que les annonceurs quand vous leur demandez des commandites. Gardez toujours à l’esprit que vous êtes des étrangers et qu’ils ont la responsabilité de bien gérer les fonds de leur entreprise.
Il faut donc changer ça et ne plus être des inconnus :

Ayez une infolettre spécifique aux partenaires et exposants. Faites un calendrier éditorial adapté à vos clients b2b (commanditaires, exposants, pourvoyeurs de subventions …). Vous pourrez leurs parler des nouveautés, de la programmation, des études de cas, des résultats que vous avez atteints, des derniers partenaires à avec lesquels vous avez travaillé et j‘en passe. L’important c’est de leur livrer de l’information qui va enrichir leur connaissance de votre propriété. Il faut aussi supporter votre positionnement comme étant un fournisseur de solutions et un partenaire nécessaire à l’avancement de leur entreprise.
Tenez-les au courant des changements dans votre organisation (personnel, structures, programmation, lieu, thématique)

Étape 5 – Faites-leur découvrir le produit
Si votre propriété le permet, vous devez essayer tout ce qui sera possible pour leur faire vivre votre événement. En participant, la perception de votre projet passera au-delà des présentations sur la clientèle, ils le ressentiront, le vivront et en seront imprégnés. Montrer des statistiques, des photos, des vidéos sur les participants n’est jamais aussi puissant que de pouvoir serrer les mains de clients potentiels. Ils vont aussi réaliser qu’ils ne doivent pas laisser la place à la compétition.

La vente événementielle (commandites et kiosques) reste un processus long, très long. Il faut rester dans l’esprit de nos clients potentiels pour être en liste quand l’opportunité se présentera. Comme vous venez de le voir, en quelques étapes, vous pouvez améliorer votre taux de succès sur le moyen terme. Nous restons disponibles si vous avez besoin d’aide pour implanter le tout.

Avez-vous besoin d’aide pour augmenter vos revenus pour votre projet ou votre organisation ?

Nous vous invitons à suivre une de nos formations/conférences : -Page de nos formations

Conférence vidéo : Avez-vous ce qu’il faut pour obtenir des commandites ?

Nous vous invitons à télécharger un de nos livres électroniques :

 

Voyage vers une activation de commandite parfaite

– La commandite à l’ère du web – La commandite dans un contexte de B2B

Nous sommes aussi en mesure de vous supporter avec une série de services adaptés à vos réalités :

 

Support dans la démarche de recherche de commandites

Session de coaching

Formation sur mesure

Nous vous offrons gratuitement une série d’outils utiles à la recherche de commandite et l’obtention de revenus : -Matrice de développement d’activations de commandite

Outil de diagnostic de revenus pour les OBNL

Liste de l’inventaire de l’offre

L’index du plan de commandite efficace

Liste de 140 catégories de commanditaires potentiels

Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions sur nos solutions : -Liste de services

info@leconciergemarketing.com

514.887.4506

 

 

Une organisation qui veut croître doit les connaître !

 Ça semble être une évidence, mais c’est impressionnant de voir à quel point la majorité desconnaissance-client organisations manquent d’informations sur leurs différentes clientèles. Ce manque de connaissances a des impacts majeurs sur les multiples facettes de gestion et peut même causer plusieurs problèmes comme :

  • Baisse du « membership » sans pouvoir réagir et ajuster l’offre
  • Augmentation des difficultés à vendre vos commandites et même diminuer vos chiffres de vente
  • Réduction de l’efficacité de vos outils de promotion et de commercialisation
  • Finalement, difficultés à créer de nouveaux produits et maximiser les revenus potentiels

Certains d’entre vous allez reconnaître des difficultés rencontrées par votre organisation en lisant ces quelques lignes. Ce texte a été écrit pour illustrer le phénomène et vous donner des pistes de solutions.

Avant de vous dire ce que vous devriez savoir sur vos clientèles, il est important de spécifier les deux types de clients qu’une organisation peut avoir.

Pourquoi?

Parce que nous avons rencontré plusieurs gestionnaires qui n’étaient pas sensibles au fait qu’ils ont différents types de clients. Cette mauvaise connaissance cause souvent un manque de focus sur les bonnes sources de revenus potentiels et entraine aussi des mauvais choix d’offres et d’activités. En étant conscient des deux types de clientèle, vous envisagerez différemment la création, la variété et la tarification des produits et activités.

Qui sont les clients internes ?

Ce sont les bénéficiaires directs de la mission de l’organisation :

  • Membres
  • Utilisateurs de services directs 

Qui sont les clients externes ?

Ce sont les différents annonceurs et institutions qui sont intéressés à parler ou être exposés à vos clients internes :

  • Commanditaires
  • Exposants
  • Instances gouvernementales

Que doit-on savoir sur nos clients pour être efficace ? 

Les caractéristiques sociodémographiques :

Ce qui les définit de manière généraleau bureau_0015

  • D’où viennent-ils ?
  • De quel sexe sont-ils ?
  • Quel âge ont-ils ?
  • Où sont-ils localisés ?
  • Quel diplôme ont-ils ?
  • Combien gagnent-ils en moyenne par année ?
  • Quel genre de travail font-ils?

Les caractéristiques psychographiques :

Quels sont leurs comportements d’achats ?

  • Est-ce qu’ils privilégient les produits proenvironnementaux ?
  • Se déplacent-ils en transports en commun ? Font-ils du covoiturage ? Possèdent-ils un VUS ?
  • Quelles sont leurs habitudes de vie ?
  • Mangent-ils au restaurant plusieurs fois par semaine ?
  • Fréquentent-ils les bibliothèques et les salles de spectacles ?

On doit aussi connaître certains autres aspects trop souvent ignorés. En plus d’être négligées, ces informations sont très souvent mal documentées et bien peu communiquées dans les organisations :

  • Quelles sont leurs frustrations envers l’organisation ?
  • Quels sont leurs besoins non comblés ?
  • Quelle est leur perception du positionnement ?
  • En étant client, recommande-t-il l’organisation ?
  • Sont-ils membres de votre communauté électronique ?
  • Leurs coordonnés sont-elles à jour ?
  • Avez-vous leur permission pour communiquer avec eux par courriel ?
  • Avez-vous un historique de leurs transactions qui vous permettrait de leur faire des offres adaptées ?

Comme vous pouvez le constater, on n’en sait jamais assez sur nos clients. Plus cette connaissance est étoffée et utilisée, plus efficace vous serez à les servir et à leur vendre des solutions qui combleront leurs besoins. Cela vous permettra d’établir une tarification adéquate et d’utiliser les bons canaux de communication.    

J’espère qu’après la lecture de ce texte vous comprendrez l’importance de la connaissance client et que vous mettrez en place les outils et processus pour aller chercher cette intelligence d’affaires. De notre côté, nous sommes en mesure de vous supporter et de vous orienter sur les façons de recueillir et traiter l’ensemble de ces informations.

Avez-vous besoin d’aide pour augmenter vos revenus pour votre projet ou votre organisation ?

Nous vous invitons à suivre une de nos formations/conférences : -Page de nos formations

Conférence vidéo : Avez-vous ce qu’il faut pour obtenir des commandites ?

Nous vous invitons à télécharger un de nos livres électroniques :

 

Voyage vers une activation de commandite parfaite

– La commandite à l’ère du web

– La commandite dans un contexte de B2B

Nous sommes aussi en mesure de vous supporter avec une série de services adaptés à vos réalités :

 

Support dans la démarche de recherche de commandites

Session de coaching

Formation sur mesure

Nous vous offrons gratuitement une série d’outils utiles à la recherche de commandite Liste de l’inventaire de l’offre

L’index du plan de commandite efficace

Liste de 140 catégories de commanditaires potentiels

Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions sur nos solutions : -Liste de services

info@leconciergemarketing.com

514.887.4506

 

 

Je sais, je vais en surprendre plus d’un avec ce titre.

A vendre

Je m’explique : actuellement la recherche de commandite est un sport extrême où on peut facilement perdre son temps. Pour se faciliter la vie Il faut changer de mentalité.

Changer de vision, ok….Mais pourquoi ?

Je vous propose une approche différente qui se décline en trois volets.

1 – Abandonnez l’approche universelle du type ‘ »one size fits all ».

Cessez d’essayer de vendre la même grille de visibilité à tout le monde. Quand vous le faites, vous proposez au garagiste la même chose qu’au vendeur de yogourt. Gardez en tête qu’ils veulent augmenter leurs ventes (en grande proportion) et que vous devez leur offrir des solutions adéquates pour les aider. C’est là que repose le secret de votre succès comme commandité.

Placez-vous 2 minutes dans les souliers d’un gestionnaire de compagnie qui reçoit une dizaine de présentations par semaine, qui offrent toutes la même chose à quelques détails près : des logos, des logos, des logos… et quelques billets gratuits.

2 – Concentrez-vous sur leurs besoins et non sur vos factures.

Posez-vous trois questions fondamentales avant d’approcher le représentant d’une organisation pour lui faire une demande de commandite.

  • Pourquoi ferait-il un chèque à une personne qu’il ne connaît pas ?
  • Quels sont ses besoins et ses défis ?
  • Qu’ai-je à lui offrir pour l’aider à atteindre ses objectifs?

Les réponses que vous aurez à ces questions vont changer votre façon de présenter votre projet et de composer votre offre de commandite.

Si après quelques recherches vous ne trouvez pas de réponses à ces 3 questions, NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS ET CELUI DE LA PERSONNE CIBLE, changez d’objectif.

Trop souvent, on envoie une demande à une grosse organisation en se disant qu’ils ont de l’argent pour les commandites. Si vous pensez de cette façon, nous vous recommandons grandement de venir participer à une de nos formations : Pages de formation du Concierge

3 – Finalement, faites-en vos amis !

vente de commandite 2Je vais partager avec vous un comportement qui irrite les annonceurs et les gens en général : c’est très agaçant et même frustrant d’entendre parler d’une personne juste quand elle a besoin d’argent.

C’est plus facile de la convaincre si elle nous connaît et qu’elle a déjà entendu parler de notre projet. Lesdifficultés sont moindres quand elle est venue à notre événement ou qu’elle a rencontré notre clientèle. Il faut donc être visible, les informer, les inviter et leur  »parler » de façon régulière. Ainsi vous ne serez plus un étranger pour eux et ils auront l’impression de faire affaire avec un ami.

En résumé il faut arrêter de vendre pour commencer à offrir….

Passer de la demande à l’offre est un changement majeur qui est le pas décisif vers l’augmentation de vos ventes de commandites.

Avez-vous besoin d’aide pour augmenter vos revenus pour votre projet ou votre organisation ?

Nous vous invitons à suivre une de nos formations/conférences : -Page de nos formations

Conférence vidéo : Avez-vous ce qu’il faut pour obtenir des commandites ?

Nous vous invitons à télécharger un de nos livres électroniques :

 

Voyage vers une activation de commandite parfaite

La commandite à l’ère du web

– La commandite dans un contexte de BtoB

Nous sommes aussi en mesure de vous supporter avec une série de services adaptés à vos réalités :

 

Support dans la démarche de recherche de commandites

Session de coaching

Formation sur mesure

Nous vous offrons gratuitement une série d’outils utiles à la recherche de commandite Liste de l’inventaire de l’offre

L’index du plan de commandite efficace

Liste de 140 catégories de commanditaires potentiels

Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions sur nos solutions : -Liste de services

info@leconciergemarketing.com

514.887.4506