Expérientiel est un mot à la mode dans le domaine de l’événement et du marketing depuis quelques années.

Comme professionnel de l’événement, comment ça nous touche dans notre travail ?

Que devons-nous faire pour que l’expérience de nos convives soit marquante ?

Deux excellentes questions qui méritent d’être abordées pour faire le point sur cette tendance et pour améliorer notre pratique.

Experience de marque 1

Premièrement, comment pouvons-nous définir une expérience lors d’un événement ?

Le principe est assez simple : on doit faire intervenir les sens des participants de manière à leur laisser une marque cognitive forte et favorable. Cette expérience devra créer des liens émotifs entre ce qu’ils vivent et ce que vous voulez leur transmettre comme message. On doit laisser une trace dans leur subconscient, de manière à leur faire connaitre la marque et ses valeurs. En résumé, on s’inscrit dans leur subconscient en ayant un contact humain avec eux.

Comment favoriser cette expérience :

Offrir une immersion : tous les aspects de l’événement doivent être utilisés afin que le participant se sente transporté dans un autre environnement. Ses sens en seront plus réceptifs et disposés à enregistrer vos messages. Il doit voir les messages à plusieurs occasions, car la répétition favorise l’apprentissage et la rétention de message. Sans créer l’effet pizza, c’est-à-dire saturer l’environnement visuel, on doit être clair sur qui présente l’événement, de quel produit/service il est question et qui en sont les commanditaires.

Ex : recouvrir certains murs de pellicule vinyle aux couleurs de l’entreprise avec les messages clés sur les valeurs et la mission.   

Utiliser les 5 sens : on pense souvent à la vue et l’ouïe dans un événement, mais on ne doit pas négliger les autres sens, comme le toucher. Une manipulation ou l’essai d’un produit sont d’excellentes façons d’augmenter l’expérience et de favoriser une rétention positive d’un message. La musique que nous utilisons se doit d’être en lien avec les messages et les valeurs que nous voulons représenter.

Ex : diffuser de la musique classique dans un événement où le prestige et l’opulence veulent être représentés.

Favoriser l’amusement : la « gamification », comme les Américains l’appellent, est la mise en place d’éléments de jeu dans un processus traditionnel qui n’en comporte habituellement pas. Une quête avec l’accumulation de points ou la mise en place d’un tableau comparatif (score board) sont des éléments souvent cités dans ce phénomène. En utilisant des aspects ludiques dans un événement, les participants se sentent plus interpellés. Quand c’est bien fait, on peut facilement solidifier des messages et faire découvrir des aspects insoupçonnés d’une offre.

Ex : faire des stations de découvertes, permettre d’accumuler des points quand on les fait toutes et offrir des prix à la fin du parcours.

Créer de l’engagement : des participants intégrés à la discussion et qui sentent qu’ils sont partie prenante du contenu seront beaucoup plus ouverts à entendre parler de la marque. Plusieurs n’hésiteront pas à parler de vous dans leur propre réseau. La façon la plus facile d’utiliser ces réseaux reste d’intégrer différentes plateformes de médias sociaux dans vos événements. On doit donc leur donner les outils pour créer du contenu et l’identifier «tagger» à votre événement. Un geste aussi simple que la création d’un Hastag sur Twitter est un élément fort d’expérience. Quand les participants se mettent à discuter entre eux et commenter les conférences, ils sont automatiquement vos ambassadeurs, par le fait même, ils deviennent partie prenante du message.

Ex : l’utilisation d’une plate-forme comme www.polleverywhere.com pour les votes en ligne à partir de texto et de téléphone cellulaire les implique dans le déroulement et permet de connaître en temps réel leurs impressions et leur compréhension des messages.  

Faites-leur vivre l’expérience après l’événement : avec la venue du Web, il est de plus en plus facile de transporter l’expérience événementielle vers des plateformes électroniques. Un jeu-questionnaire ou une démonstration 3D sont différentes façons de rappeler l’expérience de marque vécue en événement et de renforcer les différents messages. De plus, ça permet d’étendre l’expérience à des gens qui n’ont pas été en mesure d’être présents. La diffusion de capsules vidéo, de photos ou des présentations des conférenciers sont aussi des rappels de l’expérience et se doivent d’être mis en ligne sans trop attendre après l’événement

Retenez les principaux facteurs de succès d’une expérience :

Interagir – Réagir – Partager

Nous vous invitons à concevoir vos événements de manière à maximiser ces trois éléments et ainsi, vous assurer des événements à succès.

Negocios

Aussi comme lecture: LE GUIDE DU PARFAIT COMMANDITAIRE

Vignette démarche commandite

 

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone
Laisser un commentaire

Your e-mail address will never by shared.

Please enter your name!
Please enter your email!
Please enter your website!
Please enter your comment!